Les prédictions de Sophos en matière de tendances Channel pour 2018

Lors d’une étude, Sophos a identifié 3 principales tendances de menaces qui, en parallèle, impactent le secteur du Channel, mais aussi la manière dont les partenaires gèrent leurs activités.

 

Tendance Channel #1 :

Alors que les SophosLabs ont remarqué que 75 % des fichiers malveillants détectés ciblaient une entreprise particulière et que 400 000 échantillons de malwares auparavant invisibles sont traités chaque jour, les partenaires et leurs clients ressentent une pression accrue pour protéger et sécuriser les informations de l’entreprise. Par ailleurs, la propagation de malwares zero-day continuera de progresser. C’est pourquoi, il est crucial que les partenaires prennent trois mesures essentielles cette année :

 

• Devenir à 100 % un fournisseur de solutions de sécurité de type next-gen/MSP.
• Collaborer avec un éditeur qui innove constamment dans les technologies.
• Se préparer vis à vis des cyberattaques par ransomwares plus complexes, et des menaces zero-day, grâce à des solutions et des technologies prédictives qui partagent les informations entre les réseaux et les systèmes endpoint.

Les partenaires doivent et ont la volonté de devenir experts afin de mieux comprendre le processus d’échanges d’informations qui protègera davantage leurs clients contre les cyberattaques.

Tendance Channel #2 :

Les ransomwares ne sont pas prêts de disparaître, comme le prouve la propagation des Ransomware-as-a-Service – ces kits bon marché disponibles sur le DarkNet, qui permettent aux individus mal intentionnés de propager des ransomwares facilement. Il faut s’attendre à une augmentation notable des ventes de kits RaaS sur le DarkNet en 2018.

Les ransomwares constituent la préoccupation principale des partenaires lorsqu’ils abordent le sujet de la cybersécurité. Ce type d’infections cause des dégâts, et ce à plusieurs niveaux : perte financière, perte de confiance dans les bases clients, coût de remédiation et impact sur la réputation. En outre, le nettoyage des ransomwares coûte cher aux partenaires et à leurs clients. C’est pourquoi les partenaires doivent se tourner vers des solutions spécialement conçues pour stopper les ransomwares et les exploits zero-day en quelques secondes – désormais une exigence de base en matière de sécurité. En 2018, les partenaires devront travailler avec des éditeurs qui les aideront à acquérir les bases en matière de cybersécurité.

Tendance Channel #3 :

Les attaques sont de plus en plus complexes et les cybercriminels innovent constamment. Avec Shadow Brokers qui a distribué des outils volés à la NSA, de nouvelles menaces plus complexes, telles que WannaCry, NotPetya et BadRabbit continueront à sévir. Le rapport SophosLabs 2018 sur les malwares signale d’ailleurs que Wannacry représentait 45 % de tous les ransomwares répertoriés, détrônant ainsi le roi des ransomwares de longue date, Cerber, qui représentait quant à lui près de 44,2% de tous les ransomwares.

En 2018, les partenaires doivent adapter leur business model afin d’intégrer la sécurité prédictive, y compris la détection et la prévention anticipée grâce à la technologie de Deep Learning et aux fonctionnalités anti-ransomwares.

Les MSP et MSSP évoluent vers des modèles de type SaaS (Software as a Service), intégrant une cybersécurité next-gen, leur permettant ainsi de combler l’écart pour les clients situés dans le mid-market, et qui n’ont pas les ressources pour lutter efficacement contre ces menaces émergentes complexes et persistantes. Les entreprises de taille moyenne ont les mêmes soucis de cybersécurité que les grandes entreprises, mais n’ont ni les budgets ni les ressources nécessaires. En 2018, il est crucial que les partenaires/MSP/MSSP deviennent des « conseillers » et de véritables experts dans leur domaine. Il s’agit d’une condition essentielle pour voir venir de nouvelles opportunités de développement.

Les partenaires veulent entrer dans l’univers des solutions next-gen et ainsi se rapprocher des éditeurs de solutions de sécurité qui vont permettre à leur entreprise de réaliser une avancée significative grâce à un développement rapide et à des innovations au niveau des technologies Next-Gen, aussi bien dans leurs produits que dans leurs laboratoires.

Les autres résultats de l’étude montrent qu’en 2018, les partenaires et MSP voudront gérer la sécurité de manière centralisée, pour avoir une vision globale du Cloud, des terminaux mobiles, des systèmes endpoint et des serveurs sur le réseau, mais également pour protéger les réseaux contre des périphériques malveillants.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *